Digital Creativity for Developing
Digital Maturity Future Skills

EQUIPE :

IDEActivity Center: 

Marita Canina (Project Coordinator),

Carmen Bruno,

Laura Anselmi.

CILab: 

Francesco Zurlo,

Gianluca Carella,

Mattia Italia

NECSTLab: 

Marco Santambrogio

Le Politecnico di Milano est une université scientifique-technologique fondée en 1863, qui forme des ingénieurs, des architectes et des designers. Le département du design a été créé en 2013 à partir de l’InDACo (design industriel, arts, communication et mode). Le classement mondial des universités QS de 2021 a placé le Politecnico di Milano au 5e rang mondial, au 3e rang européen et au 1er rang italien dans le domaine de l’art et du design.
Ces dernières années, le département du design est devenu le plus grand département de design en Italie, rivalisant avec les centres d’excellence au niveau international. Il mène des recherches et fournit des services de formation et de conseil dans des domaines allant du design immatériel aux artefacts concrets. Le département du design a une grande expérience des projets de recherche conjoints et apporte des compétences exceptionnelles dans l’introduction de l’innovation basée sur le design dans divers contextes, étant un leader mondial dans l’avancement des connaissances en matière de design et dans l’exploration et l’ouverture de nouveaux domaines d’activité, tels que l’introduction de méthodes et d’outils de design dans les domaines des services, de l’innovation sociale, des stratégies commerciales et de la modélisation commerciale.

Le Politecnico di Milano participe à DC4DM en tant que chef de projet grâce à la coopération de trois groupes de recherche coordonnés par le professeur Marita Canina – IDEActivity Center.
IDEActivity Center (Design Dept) est le centre d’excellence en créativité et design du Politecnico di Milano. Le cœur de la recherche est consacré au développement de méthodes fondées sur la créativité – axées sur la synergie entre les techniques de créativité et les outils de conception – qui permettent des actions collaboratives visant à identifier et à résoudre des problèmes grâce à la participation directe des utilisateurs. Une attention particulière est accordée à la compréhension de la manière dont le scénario actuel de l’évolution numérique influence le processus de conception créative. En effet, le centre a développé la première version théorique du modèle Digital Creativity for Digital Maturity, qui vise à renforcer les compétences créatives humaines afin de guider l’application stratégique des technologies numériques émergentes – pour créer des solutions numériques innovantes – dans tous les domaines d’application, en stimulant l’innovation.
CI.Lab (département de design) a acquis des expériences et des capacités dans le développement et la gestion des processus de créativité par l’implication et la gestion de plusieurs projets qui traitent du développement de la méthodologie et des outils pour promouvoir l’esprit d’entreprise, les TIC et la créativité.
Le NECSTLab (département DEIB), qui possède une expertise dans les domaines de l’informatique reconfigurable, des systèmes autonomes et conscients d’eux-mêmes, de la conception conjointe matérielle et logicielle, des systèmes embarqués et des processeurs et systèmes à haute performance, fournira un encadrement pendant la mise en œuvre du modèle.

EQUIPE :

David Delafosse, 

Andra Oprisan, 

Xavier Serpaggi, 

Michaël André, 

Hubert Taxil

Créée en 1816, Mines Saint-Etienne est la plus ancienne grande Ecole d’ingénieurs Française en dehors de Paris. Elle fait partie de l’Institut Mines-Telecom (IMT), 1er groupe Français d’Ecoles d’ingénieurs et de management. Avec 2400 étudiants dont 25% sont internationaux, 400 personnels, 140 enseignants-chercheurs, 8 M€ de contrats de recherche par an et 5 bourses de l’ERC hébergées, Mines Saint-Etienne est aujourd’hui une Ecole internationale de recherche en sciences de l’ingénieur et en management qui associe taille humaine, taux d’encadrement élevé, proximité avec l’industrie et excellence académique. Le Times Higher Education classe Mines Saint-Etienne en tête des établissements d’enseignement supérieur des régions Auvergne Rhône-Alpes en Ingénierie et Technologie et Provence Alpes Côte D’Azur (Top 250 mondial en 2020).
Les deux campus de Mines Saint-Etienne sont situés au coeur des deux plus grandes métropoles françaises hors d’Ile de France : Lyon-Saint Etienne en région Auvergne Rhône Alpes et Aix-Marseille en région Provence Alpes Côte D’Azur

Mines Saint-Etienne participe au projet DC4DM en tant que partenaire d’enseignement supérieur et apporte une expérience de plus de 10 ans dans l’organisation d’ateliers d’innovation pluridisciplinaires destinés à des étudiants internationaux motivés et sélectionnés individuellement. Co-construite avec des partenaires internationaux en Italie, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’activité « L*unchBox Workshop » a été expérimentée par des étudiants de plus de 40 nationalités en design de produit et de services, stratégie d’innovation et ingénierie. Mines Saint-Etienne a également 4 ans d’expérience dans la dissémination des outils et méthodes mis au point dans ce contexte international très sélectif auprès d’un public plus large d’élèves ingénieurs et de groupes de plusieurs centaines d’étudiants (activités « Dynamo Days » à Mines Saint-Etienne et « Disrupt Campus » à l’échelle de l’IMT)

EQUIPE :

Department of Art & Design: 

Valentina Vezzani, 

Elisa Bertolotti

Shujoy Chakraborty 

School of Technology and Management: 

Eduardo Leite 

ISOPlexis Centre Sustainable Agriculture and Food Technology: 

Vanda Pereira, 

Anna Pereira  

Department of Computer Engineering: 

Pedro Campos, 

Frederica Gonçalves 

L’Université de Madère (UMa) est une université d’État créée en 1988 sur l’île de Madère, au Portugal. L’UMa est organisée en 4 facultés – Sciences Exactes et Ingénierie, Sciences de la Vie, Sciences Sociales, Lettres et Humanités – et 2 écoles – Ecole Supérieure de la Santé et des Technologies et Ecole Supérieure de Gestion. Bien qu’elle soit située dans une zone périphérique de l’Europe, l’UMa est une université internationale visant à atteindre l’excellence par l’éducation, la recherche et le service aux communautés régionales, nationales et internationales. L’UMa promeut la recherche scientifique et culturelle appliquée, renforçant sa capacité à établir des partenariats stratégiques avec des entreprises et des universités internationales. La recherche scientifique concerne les arts et les sciences humaines, l’éducation, les sciences de la vie, de la terre et de l’environnement, les mathématiques, les sciences physiques et de l’ingénierie et les sciences sociales, et a reçu le soutien financier du FCT/FEDER et de la Communauté européenne à travers des projets internationaux INTERREG.

In the context of a small island, the local academic community plays the role and duty to prepare young minds and support local enterprises in developing the skills and strategies to respond to the current and future environmental, social and economic challenges. Madeira island needs more collaborative and interdisciplinary platforms and methods to ideate, test, implement and scale up innovations that can contribute to its sustainable development. From tourism to food production and distribution, from manufacturing to construction, from natural resources monitoring to public sector services and education, digital technologies can play a very important role on this small peripheral territory. Where resources are limited, where the equilibrium between natural resources offering and human needs is under constant threat, it is necessary to prepare future designers and entrepreneurs with the right mindset, capacity to collaborate and generate future sustainable and regenerative systems that can benefit to not just individuals and local economy, but especially the environment and the society relating with it. University of Madeira is participating in DC4DM project as HE partner bringing a variety of expertise from the field of design thinking and innovation, IT, entrepreneurship and management, bioeconomy and sustainable development.

EQUIPE : 

Jacques Fayolle

Christophe Gravier

Fabien Labarthe, 

Loïc Etiembre

Anne-Claire Legrand Bayard

Bérenger Lacombe

Télécom Saint-Etienne est l’école d’ingénieurs de l’Université Jean Monnet à Saint-Etienne, et une école affiliée à l’Institut Mines Télécom. Elle est accréditée par la Commission nationale des titres d’ingénieur pour délivrer le diplôme d’ingénieur en télécommunications. Le cursus d’ingénieur nécessite 3 ans d’études pour obtenir le diplôme de niveau master. L’école propose un tronc commun en première année, puis 9 filières spécialisées en deuxième et troisième année du cursus ingénieur, parmi lesquelles l’informatique, les télécommunications, les réseaux informatiques, l’électronique, l’optique et le traitement de l’image. Le corps enseignant est composé de 48 enseignants permanents répartis comme suit : 33 enseignants-chercheurs titulaires (23 maitres de conférences et 10 professeurs), 5 enseignants détachés de l’enseignement secondaire, et 10 enseignants sous contrat permanent à temps plein. Un personnel administratif et technique de 26 personnes soutient les enseignants. Les activités pédagogiques concernent plus de 700 étudiants : 585 étudiants en master d’ingénierie (Grandes Ecoles) et 148 dans d’autres cursus (principalement Master en design et communication et développement web). L’école est soutenue par trois laboratoires de recherche : Hubert Curien (UMR CNRS 5516), Institut Camille Jordan (UMR CNRS 5208), et le laboratoire ELICO (EA 4147). Elle participe à l’Institut Carnot Télécoms et Société Numérique grâce à la qualité de sa recherche partenariale avec le secteur privé.

Télécom Saint-Etienne participe au projet DC4DM en tant que partenaire établissement du supérieur. Elle met à profit son expérience dans les activités des learning labs et dans les interactions avec les PME pour favoriser et promouvoir la créativité numérique. Tout d’abord, le learning lab de Télécom Saint-Etienne — appelé IRAM — est un lieu d’interactions et de transdisciplinarité entre les sciences humaines et sociales et l’ingénierie et la technologie. Ses principaux domaines d’applications sont la culture, l’éducation, la santé, les entreprises informatiques. Le learning lab a pour objectif d’intégrer la créativité et les processus de design thinking au cœur des cursus d’ingénierie, et d’aider les professionnels et les étudiants à mieux comprendre les enjeux et les problématiques de l’ère numérique. Deuxièmement, l’école a également co-initié avec Centrale Lyon et l’EMLyon business school un réseau international de learning lab depuis 2014. Il regroupe plus d’une centaine de learning labs principalement en France mais aussi en Belgique, au Canada et au Maroc. Deuxièmement, l’expérience de Télécom Saint-Etienne se reflète dans ses interactions avec le secteur privé, principalement composé de PME dans notre région. Ces PME sont structurées dans un cluster appelé Digital League (100+ entreprises) dans le domaine du marché numérique. Ces interactions concernent également les startups de « La Base », l’incubateur de Télécom Saint-Etienne.

EQUIPE :

Liliana Barbosa Pimenta – CFO  

Diva Velosa Pita – Project Manager 

André Nóbrega – Project Assistant

Fondée en 1997, Startup Madeira est l’entité locale responsable du développement et de l’application du programme des centres d’innovation en entreprise de la Commission européenne (European Commission’s Business Innovation Centres Program EC-BIC’s). La mission de Startup Madeira est de servir d’instrument de développement régional en soutenant les entrepreneurs dans la mise en œuvre de leur projet innovant d’entreprise au sein de la région Região Autónoma da Madeira, de la consolidation d’une idée à sa mise en œuvre pratique, en fournissant un environnement favorable à l’esprit d’entreprise, notamment chez les plus jeunes, et en agissant comme un facilitateur et un point de contact central pour un écosystème entrepreneurial.
L’équipe multidisciplinaire de Startup Madeira fournit des conseils, un encadrement et un mentorat par le biais de nombreux programmes, événements et activités. Elle propose des programmes d’accélération aux startups, réunit des entrepreneurs, tant locaux qu’étrangers, et apporte son aide par le biais d’un incubateur physique, d’un bureau virtuel et d’un espace de travail en commun.

Startup Madeira est un membre à part entière d’EBN, ce qui lui permet de fournir un soutien supplémentaire dans le développement de projets innovants, tels que : l’exportation vers des marchés étrangers, l’internationalisation/la coopération transnationale, l’échange d’expériences, le transfert de savoir-faire et de technologies, ainsi que des contacts avec d’autres entreprises soutenues par les centres d’innovation. Il contribue également à une connexion efficace et rapide avec d’autres programmes et entités liés à l’Union européenne.

Startup Madeira participe au projet DC4DM en tant que PME technologique, notamment en apportant l’expérience et les types d’expertise suivants :

– internationalisation/coopération transnationale, échange d’expériences, transfert de savoir-faire et de technologies, ainsi que des contacts avec d’autres entreprises soutenues par les centres. Il contribue également à une connexion efficace et rapide avec d’autres programmes et entités liés à l’UE.

– fournir un soutien, en aidant à créer les conditions qui favoriseront l’apparition de micro/petites entreprises, en faisant vivre l’esprit d’entreprise, la modernisation et l’innovation commerciale. 40 entreprises suivies mensuellement par Startup Madeira et environ 280 entreprises directement soutenues.

– Elle a participé à plusieurs projets transnationaux dans le cadre de programmes ; elle a une expérience préalable dans la gestion de projets d’échange de mobilité : elle a participé à 4 appels d’Eramus pour les jeunes entrepreneurs, elle a plusieurs années d’expérience dans la promotion d’un programme d’éducation à l’entrepreneuriat dans les écoles ; elle rationalise également les programmes de soutien aux entrepreneurs et aux projets locaux.

Digital Creativity for developing

Digital Maturity future skills

Project Ref: 2020-1-IT02-KA203-079913

The European Commission’s support for the production of this website and included publications do not constitute an endorsement of the contents, which reflect the views only of the authors, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein.